Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 22:19
15.10.09
24 x 25 cm
 

Celui-ci aussi est une refonte d'un précédent.
Ce qui est intéressant, c'est que bien que l'ayant laissé tomber presque trois semaines, en le retrouvant, le même sentiment se met instantanément en place. 
Jamais assez noir. Jamais juste. 
Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas arrivé tout seul. Là, je crois qu'il est enfin à terme. Enfin l'avenir dira si c'est bien le cas…

Partager cet article

Repost 0
publié par L'atelier d'Annik - dans Créations
commenter cet article

commentaires

choule[bnkr] 21/10/2009 21:15


hé, hé, c'est bien possible :)
tes oeuvres seraient le miroir de nos âmes ?


L'atelier d'Annik 22/10/2009 11:42


Pas plus que d'autres! Je reste persuadée qu'on vibre à une création en fonction de ce qu'on est, et que s'il y a bien émission d'un message au moment de la création, ce qui nous touche ou nous
fait réagir nous parle de nous.
Si ça t'intéresse, regarde mes essais de réflexion (ici et là) sur ce qui se passe entre celui qui crée et celui qui regarde.


choule[bnkr] 20/10/2009 17:37


à mon avis, il y a une deuxième personne en toi. Une personne torturée qui essaie de s'exprimer mais qui échoue à chaque fois. Pour preuve ces traits interrompus. Enlève ton talisman maléfique.
C'est votre seule chance à tous deux.


L'atelier d'Annik 21/10/2009 09:24


Tu ne parles pas de moi, que tu ne connais pas… mais peut-être bien de toi!


heresidore 19/10/2009 22:21


Ca me rappele un jeu que j'avais quand j'etais gosse : le telecran ou l'on dessinait sur un écran gris à l'aide de deux boutons pour les axe X et Y . Ici ce sont les griffures de la lumiere qui
sublime ton noir , des traces laissées dans l'obscurité par le bouts de nos ongles pour mieux dompter cette couleur fascinante car elle s'alimente des autres .


L'atelier d'Annik 20/10/2009 07:57


Ah oui!!! Moi aussi j'en avais un! Je me rappelle du grincement que ça faisait quand on tournait les boutons… Et le bruit de tes ongles sur la surface noire me fait mal aux dents!


complexus 17/10/2009 16:09


J'aime beaucoup cette densité. Et trouve hallucinant l'impression de profondeur, je peux avancer dans cette nuit comme dans une forêt, en devinant à peine la silhouette de boulots fluorescents,
avec un étonnant sentiment de sécurité, c'est plus du jeu que de la peur que je rencontre là-bas au fond... Beau !


L'atelier d'Annik 17/10/2009 17:21


Merci pour ce riche commentaire Complexus. L'attention que tu portes à cette peinture me touche beaucoup. Le jeu, c'est aussi toi qui le joues en acceptant d'entrer dans ma proposition; j'aime bien
l'espace que tu suggères entre jeu, peur, j'ajouterais: jouer à avoir peur – comme pour l'apprivoiser, comme dans les contes. La frôler, saut à l'élastique intense en émotions mais sans danger.
C'est aussi le jeu de la création – du moins lorsqu'elle est expression: plonger dans l'émotion, la laisser se déployer sur le papier, où elle perd sa toxicité en acquérant un statut de parcelle
d'humanité dans le possible regard de l'autre.


Nadir 16/10/2009 16:39


Est-ce l'air du temps? Je ressens une très forte envie de travailler sur le noir, après avoir admiré longtemps les oeuvres de PIERRE SOULAGES. Et ce que tu as fait me parle aussi beaucoup. Allez,
hop, je plonge dans le pot au noir!!!


L'atelier d'Annik 16/10/2009 18:07


Du goudron et des plumes! ;-)
Oui, j'aime beaucoup Soulages aussi. Merci de ta visite Nadir. 


.

Rechercher

   
   

Archives

   
   

 

Catégories d'articles:

Questions techniques

Matériaux pour artistes

 

 


Mon travail artistique:

> Site

> Blog