Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 19:45
Une image, je ne vois que ça pour évoquer encore cet entre-deux.

Un étang. Vaste et calme.
Je jette des cailloux dans l'eau.
Je reconnais l'impulsion qui naît en moi, la joie la colère, la rage, le désespoir, l'hésitation, la fragilité, l'assurance, je vois comment cette impulsion soulève mon bras, comment elle se traduit en geste, comment les cailloux s'élèvent dans les airs et la façon dont ils retombent dans l'eau, en tir groupé, ou précis, solitaire, ou hésitant, aléatoire et défaitiste…
Je contemple les ronds qu'ils font dans l'eau; je reconnais dans ce miroir le juste reflet de ce que j'ai ressenti au fond de moi, ou le reflet brouillé de ce que je n'ai pas ressenti, lorsque mon geste était oublieux.
Mais ensuite?
Il y a la surface de l'eau, mise en mouvement – émue. Les cercles concentriques s'éloignent, se croisent, brouillent la surface de l'eau, touchent la rive en vaguelettes, et au fil de leur arrivée y impriment un mouvement.
La rive, c'est l'autre.
L'autre, c'est parfois moi, c'est chacun de nous.
L'autre, s'il est un peu sensible, si cela correspond à quelque chose en lui, percevra le mouvement qui lui parvient. Peut-être laissera-t-il la vaguelette imprimer un mouvement en lui. Peut-être reconnaîtra-t-il en lui l'endroit qui se met en mouvement, s'émeut. Peut-être laissera-t-il les ondes continuer à s'élargir en lui jusqu'à ce que l'entier du mouvement initial se déploie à nouveau.
Emission-réception-émission-… Sac et ressac, infini mouvement.
Cette transmission s'opère sans mots, mais au moyen du langage de la création. C'est un langage sans phonèmes, sans signes convenus, sans syntaxe organisée socialement.
Il me paraît de même nature qu'un tressaillement au coin d'une lèvre, qu'un léger froncement de sourcil, qu'une étincelle dans le regard, signes de corps à corps que nous avons appris à lire au berceau sur le visage qui nous servait de miroir – si ce miroir était lisible.
Mais il y a ici un intermédiaire: le support sur lequel la création est réalisé. Ce support interposé entre celui qui met-en-œuvre ce qu'il ressent et celui qui le reçoit n'est finalement pas un écran, mais un moyen de répercuter plus loin, beaucoup plus loin ce qu'un léger clignement d'yeux ne peut signifier que dans une sphère restreinte.
Dans les deux cas, il y a information de l'un à l'autre sur des ressentis immédiats de corps, de manière plus ou moins claire ou brouillée, au départ ou à la réception. Ne change que la distance.
 
C'est la culture, dans le lien le plus direct qu'elle a avec nos origines.

Processus de création

Partager cet article

Repost 0
publié par L'atelier d'Annik - dans Des processus de création
commenter cet article

commentaires

flora 29/09/2009 11:00


J'aime beaucoup la manière dont tu impliques le corps dans les mouvements de l'émotion, comme point de départ, lieu de naissance, transmission etc.
J'aime beaucoup ton développement.


L'atelier d'Annik 29/09/2009 15:54


Merci Flora. C'est assez naturel: les émotions sont la manifestation dans le corps de la façon dont nous vivons notre rapport au monde. Elles nous en informent…


tilk 28/09/2009 22:19


je viens de chez heresidore et je lui ai laissé un petit message qui te concerne aussi
je voudrais te remercier pour la vision que tu m'as apporté de l'art...
avant la seule chose qui comptait pour moi c'était le résultat ce que les autres voyaient comme si ce que je ressentais n'avais pas d'importance
depuis je sais concrétement ce que vivre son art veut dire ..merci à toi
besos
tilk


L'atelier d'Annik 28/09/2009 22:28


Oh… Comme je suis touchée Tilk! Voilà le mouvement de l'onde, les ronds dans l'eau en retour, juste au moment où je me pose la question de ce qui se passe chez autrui quand je lance des cailloux…
Finalement, ce qui compte c'est d'avancer, c'est ça qui est magnifique. Tout est toujours en mouvement… Bonne soirée à toi!


heresidore 28/09/2009 21:15


J'aime bien me promener pres de ce rivage . Tes vagues me bercent et l'écume de ton texte est scintillante , pleine d'idées et d'images qui me sont proches . Je continue à me promener , bonsoir !


L'atelier d'Annik 28/09/2009 21:37


Attention de ne pas tomber dans l'eau, il fait déjà sombre… Ecoute le clapotis, il te guidera… Bonne soirée à toi aussi!


tilk 27/09/2009 22:13


j'ai adoré te lire...
et j'ai pris le ricochet..tu veras
besos
tilk


L'atelier d'Annik 28/09/2009 16:50


Ah oui? Super… Je vais passer voir chez toi.
A bientôt! 


.

Rechercher

   
   

Archives

   
   

 

Catégories d'articles:

Questions techniques

Matériaux pour artistes

 

 


Mon travail artistique:

> Site

> Blog