Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 11:20
Il y a un moment déjà que j'ai commencé ce texte, suite à un échange sur un précédent article.
J'entrevois la suite de ma réflexion sur les processus de création, curieusement amputée d'autrui…


Je me suis jusque-là intéressée au début du processus: comment les forces affectives en moi peuvent, à un moment donné, se condenser sur le support – en l'occurrence le papier – en formes, en lignes, en traces, jusqu'à ce que l'image déposée fasse office de miroir, juste reflet de ce que je vis au moment où je crée. 
Mais que se passe-t-il ensuite, lorsque l'image piégée dans le miroir est montrée à d'autres yeux? Il paraît bel et bien y avoir parfois résonance. Certes je m'y attendais ou plutôt je l'espérais – c'est en partie elle que je recherche en créant: tout d'abord trouver la résonance avec moi-même, plonger mon pinceau dans la marmite bouillonnante qui m'habite, le déposer sur le papier, le proposer au regard d'autrui, qui y résonnera (ou non).

21.9.09
21 x 29.7 cm


Je ne me suis jusqu'à maintenant considérée qu'en tant qu'émettrice. Comme si j'allais de toute façon parler dans le vide. Comme si mon attente devait forcément être fantasmatique. Comme si l'Autre n'existait pas… En moi aussi pourtant, spectatrice, lectrice, auditrice, les images statiques, mobiles, mais aussi images de mots, images en sons produites par les autres trouvent parfois écho. Je suis parfois cet Autre, pour quelqu'un d'autre: la preuve est là, que quelque chose passe les frontières de l'individu qui exprime.
Mais ce mouvement de l'un à l'autre, mystérieux, quel est-il?
Il y a bien action, impulsion de la part de qui propose à voir; il y a parfois réaction, mouvement, é-motion, de la part de celui qui reçoit. Comment quelque chose a-t-il pu se transmettre de l'un à l'autre, sans mots?

C'est comme si une forme, générée par quelqu'un, prenait son envol et allait imprimer la forme affective initiale dans l'autres, quand sa propre structure le permet. C'est assez fascinant. Il me semble que le terme imprimer convient assez bien, et peut rendre compte de différents niveaux de similarité avec l'original, d'imprimer un mouvement à photocopier.
De quoi ces nuances dépendent-elles? De la forme qui s'envole, ou du terreau où elle se pose?
Elles sont probablement fonction de la clarté du propos lors de l'émission, mais aussi de la puissance évocatrice, poétique, de la place laissée par l'auteur à l'imaginaire de l'autre; elles varient également pour partie selon la sensibilité, l'ouverture, la capacité à être é-mu de celui qui reçoit.
Je vois encore un paramètre – et c'est là mon présupposé: celui de la similarité de structure affective entre la personne qui crée la forme et celle qui la reçoit.
 
Processus de création

Partager cet article

Repost 0
publié par L'atelier d'Annik - dans Des processus de création
commenter cet article

commentaires

choule[bnkr] 22/10/2009 20:07


sacrée réflexion. N'est-ce pas non plus que certaines représentations thématiques sont simplement communes à plusieurs personnes, celui qui créé, celui qui regarde. Un même ressenti.


L'atelier d'Annik 23/10/2009 11:08


Oui oui, tu as raison. Sûrement même plus qu'à plusieurs personnes: à tout le monde, du moins à tous ceux qui y sont sensibles, des sortes d'archétypes. Finalement, peut-être que quand on arrive à
toucher ça, on peut faire effet de miroir pour soi et en même temps pour ceux qui ont la même sensibilité à ces archétypes…


complexus 27/09/2009 11:58


Hello !
Pour être plus concret, le "quoi" potentiellement universel qui me semble échangé sont nos émotions, nous en avons un nombre limité, que nous partageons pour une grande partie avec les animaux, et
la rencontre artistique (à moins d'être dans des choses conceptuelles, des valeurs, des représentations) peut se jouer à ce niveau-là. Dans ce sens je trouve que l'idée de structure affective
pourrait être comprise comme une modulation particulière de l'expression de ces émotions: quand ta façon de mettre en image certaines de tes insécurités fondamentales, par exemple, produit en moi
l'émission d'un vocabulaire qui fait pleinement sens par rapport à ton ressenti, c'est peut-être que tu as réussi à exprimer cela en-deça de tellement de filtres mentaux et représentatif, que ça
peut réveiller au même niveau élémentaire ces vibrations particulière, sur lesquelles ensuite je, toi ou quelqu'un d'autre peut poser de mots... là où la rencontre est plus délicate, c'est
précisément sur ce vocabulaire, cette traduction que nous faisons de manière bien moins universelle !! Nous avons tous une façon singulière de donner du sens à, par exemple, cette insécurité, et
elle vibre d'une façon différente suivant le parcours sans aucun doute, mais fondamentalement, l'éprouvé provient des mêmes structures organiques... Ca te parle ? J'espère ne pas paraître
catégorique, je t'envoie ça sans recul... bise


L'atelier d'Annik 27/09/2009 18:02


Oullllà… Ça se corse! Emotions, universel, oui. La structure affective comme modulation de l'expression des émotions: pas tout à fait. Je la vois comme un treillis invisible, comme l'armature d'une
pièce de béton, comme la colonne vertébrale inconsciente, plus ou moins tordue, de notre relation au monde. Alors oui, suivant la forme que notre rencontre avec le monde lui a donné, la façon que
nous aurons d'exprimer nos émotions sera différente, mais elle colore aussi tout le reste.
Pour la suite: émission de quelque chose qui va réveiller chez l'autre une vibration au même niveau élémentaire: ne me casse pas mon truc, j'ai prévu de publier tout à l'heure la suite de cet
article, dans laquelle je développe ce point, et ça va à peu près dans ce sens… ;-)
Quant aux mots, je suis bien d'accord avec toi: rien de moins universel. Il y a peu de corps dans les mots, et tellement de contraintes sociales, qu'il est rare de pouvoir les utiliser en prise
directe avec l'émotionnel ou l'affectif (enfin toi tu le fais), les émotions étant la manifestation dans le corps de notre rapport au monde.
Bon, à quelques nuances près, je ne suis pas étonnée de voir que ta représentation des choses et la mienne ne sont pas dissonantes…


complexus 26/09/2009 22:38


Hello, je profite d'une maigre disposition à la réflexion pour déposer ici un retour... J'ai le sentiment que plus on touche à la quintessence de ce qui nous habite, plus il y a de chance que
celle-ci touche celle d'autrui, tout simplement parce que - dans ma représentation, ce qu'il y a de plus singulier ce trouve finalement être ce qu'il y a de plus universel - ... J'aime bien ton
idée de similarité de structure affective... qui touche au comment plutôt qu'au pourquoi, et qui me semble être une plus vaste question ! ;)
bon dimanche


L'atelier d'Annik 27/09/2009 09:37


Ta maigre disposition est déjà bien consistante! C'est intéressant ce que tu dis du plus profondément singulier qui serait le plus universel. Simultanément, j'ai l'impression que ça ne colle pas
avec la mienne, de représentation, des formes de structure affective. Je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il y en a plusieurs, que nous avons été imprimés différemment en fonction de notre
rapport à la vie. Peut-être qu'à l'origine de l'origine, nous sommes tous semblables: même boîte à outils, même fonctionnement au niveau de l'enregistrement des stimuli internes et externes. Mais
très rapidement, in utero déjà, c'est ce que nous faisons de ces stimuli qui nous différencie et qui fait de nous des êtres avec des sensibilités différentes. Il me semble que c'est là que des
grands types de structure affective différentes se dessinent.
L'universel se retrouverait dans la façon que nous avons tous de "tapisser" cette structure affective de nos expériences… 


complexus 24/09/2009 21:57


hello !
juste pour dire que je repasserai, je n'arrive pas à m'y plonger maintenant !
;-)
à+


flora 23/09/2009 10:34


Les deux... je pense que pour une introspection réussie, il faut une bonne dose d'intuition...


L'atelier d'Annik 23/09/2009 10:36



Je pense que nous avons de quoi échanger sur le sujet…



.

Rechercher

   
   

Archives

   
   

 

Catégories d'articles:

Questions techniques

Matériaux pour artistes

 

 


Mon travail artistique:

> Site

> Blog